La profession de foi des candidats CFDT-INTERCO

mercredi 10 mars 2010
popularité : 100%

Vous êtes appelés à voter pour 4 ans pour vos représentants au Comité d’Entreprise et vos Délégués du Personnel. Vos représentants ont signé le protocole pré-électoral pour la mise en place d’une Délégation Unique du Personnel.

Celle – ci réunit les attributions des Délégués du Personnel et du Comité d’Entreprise au sein d’une même délégation élue, en confiant les missions du Comité d’Etablissement aux Délégués du Personnel.
Les membres Titulaires de la Délégation Unique du Personnel disposent d’un crédit de 20 heures par mois, considérées comme du temps de travail

Notre organisation syndicale CFDT porte haut et fort les valeurs de justice sociale et de solidarité et se bat pour réunir les conditions d’un service public du logement social renforcé auprès de nos locataires et des habitants de notre collectivité, à l’heure où les OPH sont en pleine restructuration de leur statut et observent une réduction de leur financement et de leurs moyens par l’Etat, qui pourrait affecter les conditions de travail en terme d’évolution des effectifs et de rémunération.
Nos élus CFDT dans toutes les instances représentatives du personnel seront à l’écoute des préoccupations des salariés de notre Office et auront à cœur d’être vos représentants pour porter vos revendications individuelles et collectives auprès de notre Direction Générale

En effet, par votre vote, il s’agit de conforter les comportements quotidiens au service des seuls salariés comme savent le faire vos représentants Cfdt.

Le comité d’entreprise

Le CE est une instance importante puisqu’il est informé et consulté sur les questions intéressant l’organisation, la gestion et la marche générale de l’O.P.H. et notamment sur les effectifs, la durée du travail, les conditions d’emploi, de travail, de formation professionnelle des salariés et l’examen des comptes annuels de l’entreprise. Il dispose d’une subvention annuelle de l’employeur de 0,2% de la masse salariale brute pour son fonctionnement.
Il gère et organise par ailleurs les activités sociales et culturelles des salariés, retraités et leur famille au moyen d’un budget des œuvres sociales alloué chaque année par l’employeur, au minimum égal pour les OPH à 1,2% de la masse salariale brute de l’année écoulée.
Pour cela, le CE constitue un certain nombre de commissions obligatoires et facultatives selon les domaines de compétence, qui lui rendent compte en séances plénières réunies tous les mois par l’employeur (Commission Formation, Commission Logement, Commission Egalité Professionnelle, Commission Disciplinaire, Commission Economique, Commission des Oeuvres Sociales, Commission Voyage, Commission Culturelle, etc.
Le secrétaire du CE établit conjointement l’ordre du jour des séances plénières mensuelles du Comité d’entreprise et rédige le procès verbal qui doit être approuvé par les membres du comité présents lors de la séance suivante.

Les missions des délégués du personnel sont de représenter le personnel auprès de la direction et lui faire part de toute réclamation individuelle ou collective en matière d’application de la législation du travail, relatives notamment aux rémunérations et aux conditions de travail. Ils accompagnent les salariés, sur leurs demandes, devant la direction pour tout projet de sanction ou de convocation préalable à un licenciement.
Ils peuvent faire des suggestions sur l’organisation générale de l’entreprise et sont l’interlocuteur de l’inspection du travail qu’ils peuvent saisir de tout problème d’application du droit du travail et l’accompagner lors de ses visites dans l’établissement.
Ils avisent la direction, qui procède ou fait procéder à une enquête, des atteintes injustifiées aux droits des personnes, à leur santé physique ou mentale ou aux libertés individuelles.
Ils renseignent les salariés sur les accords nationaux ou d’entreprise et sur toutes les questions en matière de congés payés, de RTT, d’intéressement, de retraite, de mutuelle et de prévoyance.

Les élections

Depuis la loi du 20 août 2008, la représentativité de vos élus comme la légitimité des accords d’entreprise dépendront désormais de l’audience acquise à ce 1er tour des élections du CE et DP :
Pour être représentatives dans l’entreprise les organisations syndicales doivent recueillir une audience électorale d’au moins 10% des suffrages exprimés par votre vote au 1er tour de l’élection des élus du Comité d’Entreprise, pour avoir la légitimité d’exercer son droit d’opposition aux accords signés dans l’entreprise le cas échéant.
Le délégué syndical doit recueillir au moins 10% des suffrages exprimés sur son nom, pour avoir notamment le droit de signer des accords d’entreprises.
La validité d’un accord d’entreprise ou d’établissement doit être signée par une ou plusieurs organisations syndicales de salariés représentatives ayant recueilli au moins 30% des suffrages exprimés au 1ER tour des élections des titulaires au Comité d’Entreprise ou à la délégation unique du personnel, quel que soit le nombre de votants.

Dans ces conditions, VOTER POUR VOS CANDIDATS Interco CFDT au CE et en DP et pour votre délégué syndical CFDT, c’est voter l’assurance que vos représentants dans ces instances répondent à toutes vos préoccupations concrètes dans chaque collège :

- Pour favoriser votre pouvoir d’achat en permettant des loisirs et des vacances par une politique de budget des œuvres sociales équitable et ouvert à tous les salariés 
- Pour veiller au respect, à la préservation et à la valorisation de nos métiers, à l’organisation et la gestion de l’entreprise, à la défense de nos droits individuels et collectifs, au développement des compétences par l’amélioration de la formation professionnelle, du plan de formation, du DIF et en promouvant la VAE, grâce à l’action, à vos cotés, de vos élus CFDT CE et DP.
- Pour assister des salariés lors d’entretiens préalables à une sanction ou pour faire valoir des primes ou avantages acquis.
- Pour aider nos salariés à se loger ou à bénéficier des aides aux logements par le biais de l’Action Logement (1%) et des élus CFDT qui seront membres de la Commission logement du CE.
- Pour l’amélioration individuelle et collective de nos conditions et nos charges de travail, de la pénibilité, du stress et des amplitudes horaires grâce à l’écoute de vos revendications, à l’action et aux propositions de vos élus CFDT au CHSCT, au CE et en DP.
- Pour l’amélioration des grilles de salaires et l’évolution des carrières et avancement de grade des agents de la fonction publique territoriale et des promotions internes pour toutes les catégories de personnel.

En matière de négociations salariales dans les NAO, de négociation des classifications des emplois et barèmes de rémunération de base, de l’épargne salariale, du Plan Epargne Entreprise que nous souhaitons mettre en œuvre et du Compte Epargne Temps, de prévoyance maladie et de mutuelle santé, d’égalité professionnelle … grâce à l’action du Délégué Syndical CFDT et candidat sur nos listes.

Nos candidats

Nos candidats, dont certains ont des responsabilités dans les instances paritaires de la Fonction Publique Territoriale ont déjà acquis de l’expérience et sont d’ores et déjà formés par notre organisation syndicale.

La CFDT agit pour défendre les intérêts de tous les salariés en refusant le simple corporatisme, par la culture du dialogue social sans exclure un rapport de force suffisant quand il le faut pour atteindre ses objectifs.
Les élus CFDT ne seront pas isolés car ils pourront compter sur le soutien actif d’un véritable syndicat structuré avec des moyens d’information, de formation et d’assistance juridique propre aux secteurs des OPH.
Les élus de la section CFDT de notre OPH peuvent bénéficier de la mutualisation des moyens et des savoir-faire mis en place dans l’organisation de la CDFT au niveau du syndicat INTERCO-CFDT présent dans le département de la Drôme et pourra s’appuyer sur les ressources et les conseils juridiques de l’Union Départementale CFDT ou de la Commission Nationale de Branche des OPH de la fédération INTERCO en charge de négocier les accords de la branche des OPH au niveau national avec la Fédération Nationale des OPH et le ministère du logement.
Enfin pour vous défendre, il est préférable de faire appel à des représentants du personnel crédibles et indépendants .

Personne ne peut contester sérieusement le rôle déterminant exercé par l’équipe Cfdt, qui vous informe régulièrement en toute indépendance, sans se préoccuper de la réaction de la Direction.
Qui peut contester que malgré les fortes pressions que subissent ses représentants, la Cfdt n’hésite pas à défendre tout salarié indépendamment de sa catégorie et de son statut ?

LISTE DES CANDIDATS CFDT AUX ELECTIONS DE LA DELEGATION UNIQUE DU PERSONNEL

JPEG - 8.6 ko
Chistian Gemard
Technicien supérieur, Titulaire
JPEG - 7.7 ko
Anne Laure Peyrouse
Adjointe administrative, Suppléante
JPEG - 6.3 ko
Jean-Charles Plouton
Agent technique, Titulaire
JPEG - 7.1 ko
Mireille Rousselet
Adjointe administrative principale, Suppléante

Pour ce premier mandat, les candidats CFDT à l’élection du Comité d’Entreprise et des Délégués du Personnel, s’engagent à intervenir pour faire appliquer la réglementation du travail chaque fois qu’elle sera bafouée et les accords d’entreprise et concourir par leurs actions à l’amélioration du pouvoir d’achat et des conditions de travail de tous les salariés dans notre entreprise. Celles et ceux qui se présentent à vos suffrages sur la liste CFDT sont vos collègues. Ils partagent vos difficultés, vos aspirations. Ils sauront vous représenter.


Brèves

Hollande envisage de reporter d’un an les élections régionales et cantonales

mardi 6 mai

Pour le président de la République, interrogé sur BFM TV et RMC, il “serait intelligent” de repousser de 2015 à 2016 les élections régionales et cantonales afin d’accélérer la réforme territoriale. L’UMP réclame un référendum.

L’assouplissement des rythmes scolaires rejeté

mardi 6 mai

Le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) a rejeté, le 5 mai à une grande majorité, le projet de décret complémentaire de Benoît Hamon sur la réforme des rythmes scolaires. Reconnaissant des “difficultés d’adaptation”, François Hollande milite pour “assouplir” le dispositif tandis que l’opposition réclame “le libre choix” pour les communes.

Hausse sensible des financements de l’intercommunalité culturelle

mardi 6 mai

Dans une étude publiée fin avril 2014, le ministère de la culture chiffre à 7,6 milliards d’euros le montant global financé par les collectivités, tous échelons confondus et outre-mer comprise. En 2010 (année de l’étude), le bloc communal finançait 15% des dépenses, contre 4% en 2006. Globalement, les dépenses culturelles des collectivités restent stables. Pour l’économiste Françoise Benhamou, l’effort financier des collectivités a atteint un palier.

Le CSFPT examinera les projets de décret « Police municipale » le 11 juin

mardi 6 mai

Deux projets de décret devaient être examinés le 5 mai par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale. Mais faute de quorum suffisant, la réunion a été reportée au 11 juin prochain.

Le seuil de blocage du « PLU-i » fait grincer des dents

lundi 3 mars

Le compromis trouvé par le Sénat et l’Assemblée nationale sur la généralisation du plan local d’urbanisme intercommunal et la minorité de blocage ne satisfait pas l’Assemblée des communautés de France.

La réforme des rythmes met les animateurs en danger

lundi 3 mars

Mercredi 19 février 2014, c’était le tour des représentants d’animateurs de dresser leur bilan de l’application de la réforme des rythmes devant la mission d’informations sénatoriale sur la réforme des rythmes.

Un agenda pour poursuivre la mise en accessibilité au delà de 2015

lundi 3 mars

Clôturant la concertation relative à l’accessibilité, le Premier ministre a validé les propositions qui y ont été faites de donner un délai supplémentaire pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public (ERP) et des transports...

Pacte de responsabilité : Marylise Lebranchu confirme que l’Etat compte sur les collectivités

lundi 3 mars

Interrogée sur RTL, la ministre de la Fonction publique a confirmé que pour trouver les 50 milliards d’économies prévus par le gouvernement, il allait falloir « regarder du côté des collectivités territoriales ».

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 1er juillet 2014

Publication

219 Articles
7 Albums photo
189 Brèves
9 Sites Web
40 Auteurs

Visites

21 aujourd’hui
20 hier
68486 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté